Aller au contenu Aller au menu métier Aller au menu syndiat centre Hérault Aller aux liens divers
Les déchets résiduels
Les déchets résiduels
Page d'accueil  >  Les déchets résiduels

 

Imprimer cette page (Nouvelle fenêtre)

Les déchets résiduels, kesako ?

L'Installation de stockage des déchets non dangereux à Soumont
L’Installation de stockage des déchets non dangereux à Soumont

Ce sont les déchets qui restent après le tri … des biodéchets, du verre, du papier, des emballages, des déchets volumineux valorisables (bois, ferraille, déchets verts, …) et des déchets toxiques.

Concrètement, c’est ce que nous jetons dans le bac gris ou dans la benne à encombrants de la déchèterie. Pour en savoir plus, rendez-vous à la rubrique le tri à la maison.

Grâce aux efforts de tri de chacun et à la création de nouvelles filières de valorisation, la part de ce qui reste dans les déchets des ménages diminue d’année en année : en 2015, 46% des déchets ménagers produits (en poids) sur notre territoire sont valorisés via le compostage ou le recyclage.

Les objectifs imposés par le Grenelle de l’environnement de 2009 à 2015 ont été facilement atteints par le SCH qui avait déjà mis en place un tri efficace sur son territoire. Même si ce taux de valorisation, sans avoir recours à la valorisation énergétique, est exemplaire au niveau national, il est nécessaire d’aller plus loin. La loi sur la transition énergétique pour la croissance verte, adoptée en août 2015, donne des objectifs beaucoup plus ambitieux et difficiles à atteindre :

- il faudra passer d’un taux de valorisation de 46 % à 55 % d’ici 2020, soit 3 700 tonnes de plus à valoriser (304kg/hab/an en 2014 à 253 kg/an/hab en 2020)

- puis à 65 % en 2025, soit 7 800 tonnes de plus (360 kg/an/hab pour la même base 2014 à 253 kg/an/hab).

Plus nous trions, Plus nous recyclons, Moins nous enfouissons..

46% de nos déchets sont valorisés, cela signifie que 54% d’entre eux doivent encore être éliminés dans l’installation de stockage des déchets non dangereux (centre d’enfouissement) situé sur la commune de Soumont. Cela répond à une logique citoyenne et environnementale qui consiste à traiter les déchets près du lieu de production.

Les capacités de stockage de ce type d’installation n’étant pas infinies et les difficultés pour ouvrir de nouveaux sites réelles, il est plus que nécessaire d’économiser les sites déjà existants.

Sachant qu’en 2015, prés de 23 286 tonnes ont été enfouies, le Syndicat Centre Hérault a engagé des actions pour limiter encore ces tonnages, en renforçant sa démarche d’amélioration du tri des déchets en liaison avec les collectivités de collecte et les communes,

Le coût de l’enfouissement est proportionnel aux investissements réalisés pour s’assurer d’une élimination dans des conditions respectueuses de l’environnement.

L’Installation de Stockage des Déchets Non Dangereux de Soumont (ISDND)

Schéma de l'ISDND
Schéma de l’ISDND

L’’installation de stockage des déchets non dangereux à Soumont n’a plus rien à voir avec les anciennes décharges communales.

Son exploitation est encadrée par la réglementation sur les Installations Classées Pour l’Environnement.

Celle-ci prévoit :
- Le contrôle des déchets entrants
- L’aménagement de casiers, dans lesquels les déchets sont déposés et rapidement compactés pour limiter les envols.
- La couverture du fond des casiers par une géomembrane étanche.
- La mise en place d’un système de captage des biogaz et de récupération des lixiviats (jus issus des déchets) en vue de les traiter.
- L’intégration paysagère du site : végétalisation des casiers au fur et à mesure de leur exploitation

Afin de renforcer les mesures environnementales réglementaires et d’optimiser les coûts de fonctionnement de l’ISDND de Soumont, le Syndicat Centre Hérault s’est engagé dans une démarche qualité.

Depuis le 16 juin 2008, la gestion et l’exploitation del’ISDND de Soumont sont certifiées conformes à la norme ISO 14 001.

 

 Haut de page

Lancer la recherche