Vous trouverez ici les réponses aux questions les plus fréquemment posées sur les déchets. Pour toute remarque ou autre question, contactez-nous.

Comprendre la gestion des déchets en Centre Hérault

Qui collecte mes déchets ?

Les bacs individuels (gris et verts) sont collectés par la Communauté de Communes dont dépend votre commune. Pour savoir de quelle communauté de communes je dépends. Les Points tri (colonne Emballages, colonne Papier et colonne Verre) sont collectés par le Syndicat Centre Hérault. Les déchets déposés en déchèteries sont collectés soit par le Syndicat Centre Hérault soit directement par les entreprises repreneuses.

Que deviennent mes déchets ?

Les déchets déposés dans le bac gris sont enfouis à l’ISDND, géré par le SCH. Les biodéchets déposés dans le bac vert sont traités sur la plateforme de compostage du SCH, pour y être transformés en compost. Pour en savoir plus savoir plus sur l’avenir de vos déchets, consultez l’espace pédagogique.

Comment est financée la gestion des déchets sur le territoire du SCH ?

En France, les collectivités chargées du service public de gestion des déchets disposent de trois modes de financement possibles : la taxe d’enlèvement des ordures ménagères, la redevance d’enlèvement des ordures ménagères et le recours au budget général. Sur le territoire du SCH, les trois Communautés de communes fonctionnent avec la taxe d’enlèvement des ordures ménagères. La TEOM est un impôt local, assis sur le foncier bâti. Elle est perçue avec la taxe foncière et son montant varie en fonction de la valeur du logement (ou du local pour les professionnels), sans être liée à la quantité de déchets produite. Elle est applicable aux ménages et aux entreprises. La TEOM est aisée à mettre en œuvre pour la collectivité, qui n’a pas à identifier les usagers du service, à émettre les factures ni à en assurer le recouvrement, car elle est imposée et perçue par les services fiscaux.

Pourquoi trier ses déchets ?

Trier ses déchets pour pouvoir les recycler : trier est le 1er geste pour pouvoir recycler les déchets. Si vous les mettez tous dans le bac gris, ils seront enfouis, alors qu’ils auraient pu avoir plusieurs vies avec le recyclage ou le réemploi ! Trier ses déchets permet d’économiser les ressources naturelles : vos déchets sont des ressources pour les industriels. Pour fabriquer de nouveaux objets, le recyclage des déchets permet de ne pas extraire de nouvelles matières premières, qui ne sont pas inépuisables. Trier ses déchets favorise l’économie locale et crée de l’emploi, direct ou indirect, dans différents secteurs d’activité : collecte des déchets, entreprises de tri et de recyclage, collectivités locales. Trier ses déchets coûte moins cher à la collectivité. Enfouir des déchets sur l’ISDND coûte très cher au SCH en coût de traitement et en taxe que paie le SCH en fonction des tonnages enfouis (TGAP). Trier ses biodéchets, par exemple, évite de traiter le lixiviat (« jus de poubelle » lié à la décomposition de la matière) sur la station d’épuration de l’ISDND, limite le poids des déchets enfouis et donc diminue la TGAP à payer. Les biodéchets triés dans le bac vert permettent également de fabriquer du compost, vendus ensuite à Aspiran et contribuent ainsi aux ressources propres de la collectivité. Sans oublier le bénéfice pour la terre qui va être amendée par ce compost !

Qu’est-ce que le projet de territoire « Territoire Zéro Déchet Zéro Gaspillage » (TZDZG) ?

En 2014 et 2015, le Ministère de l'Écologie, du Développement Durable et de l'Énergie, a lancé des appels à projet « Territoire Zéro Déchet Zéro Gaspillage » (TZDZG), afin d'identifier des territoires volontaires pour réduire leurs déchets et développer l'économie circulaire. Lauréat de ce projet, le SCH, travaillant en collaboration avec les Communautés de Communes, a bâti un plan d’actions autour de six grandes thématiques. Celui-ci sert de guide pour atteindre les objectifs de la loi de transition énergétique pour la croissance verte. Pour en savoir plus et découvrir les 6 thématiques.

Trier mes déchets

Sur le tri des emballages

Que dois-je jeter dans la colonne à emballages (colonne à fenêtre jaune) ?

Trois matières différentes doivent être jetées dans la colonne à emballages : le Carton, le Métal et le Plastique.
  • Le carton : Les cartonnettes (boîtes de pâtes, de céréales, suremballages des pots de yaourt, etc.), et les briques alimentaires (briques de lait, de jus de fruit, de soupe, de crème fraîche, etc.).
  • Le métal : Tous les petits emballages métalliques peuvent être jetés dans la colonne : boites de conserves, canettes, déodorants, désodorisants, bouteilles de chantilly, bouteilles de sirop, bouteilles, aérosols, etc.
  • Le plastique : les emballages plastiques en PET (Polyéthylène Téréphtalate) et PEHD (Polyéthylène haute densité) : bouteilles d’eau, bouteilles de lait, bouteilles de soda, bouteilles de jus de fruit, bouteille de ketchup, flacons de shampoing, flacons de gel douche, flacons de produits d’entretien ménagers.
Attention : tous les plastiques ne sont pas recyclables ! Comment les différencier ? En règle générale tous les contenants plastiques ayant la forme d’une bouteille ou d’un flacon sont recyclables. Pour être sûr qu’un plastique est recyclable, il suffit de chercher la boucle de Moebius et de regarder le numéro gravé à l’intérieur. Pour que le plastique soit recyclé, il faut que le numéro soit le 1 (PET) ou le 2 (PEHD) uniquement !

Que dois-je faire de mes bouteilles d’huile ?

  • Les bouteilles d’huile en verre : elles peuvent être jetées dans la colonne à verre de la déchèterie ou du point tri situé près de votre domicile.
  • Les bouteilles d’huile en plastique : elles peuvent maintenant être jetées dans la colonne à emballages du point tri situé près de votre domicile.
Attention : avant de jeter ces bouteilles d’huile, il est important de bien les vider.

Dois-je laisser les bouchons sur les bouteilles en plastique ?

Oui ! Je peux laisser les bouchons sur les bouteilles en plastique que je dépose dans la colonne à emballages. Ils seront ainsi recyclés. Je peux également les donner à des organismes de récupérations. Attention, les bouchons isolés sont à déposer dans le bac gris car ils sont trop petits pour être identifiés sur la chaîne de tri.

Puis-je jeter les gros cartons dans la colonne à emballages ?

Non ! Les gros cartons (type carton d’emballage électroménager) ne doivent pas être jetés dans la colonne à emballages. Une benne à cartons est à votre disposition en déchèterie. Ainsi, les cartons déposés seront acheminés directement vers une filière spécifique de recyclage.

Puis-je jeter les cartons de pizza dans la colonne à emballages ?

Oui ! Les cartons de pizza, même salis légèrement par de la sauce tomate ou de l’huile, peuvent être recyclés et donc doivent être déposés dans la colonne à emballages.

Faut-il laver les boites de conserves avant de les jeter dans la colonne à emballages ?

Non ! Il n’est pas nécessaire de laver les boites de conserves. En revanche, pour des raisons d’hygiène, il est indispensable de bien les vider et de ne pas laisser de nourriture à l’intérieur.

Faut-il enlever les étiquettes des emballages avant de les jeter dans la colonne à emballages ?

Non ! Les méthodes de recyclage permettent de laisser les étiquettes sur les emballages.

Faut-il jeter les barquettes en aluminium dans la colonne à emballages ?

Oui ! Une fois bien vidées, les barquettes en aluminium peuvent être jetées dans la colonne à emballages. Elles seront recyclées.

Peut-on compacter les bouteilles ?

Oui vous pouvez compacter vos bouteilles plastiques. Cela prend moins de place dans la colonne puis dans le camion pour le transport jusqu’au centre de tri. Vos bouteilles doivent juste être bien vidées.

Pour gagner de la place, est-ce que je peux emboîter mes emballages ?

Non, surtout pas ! Si vous emboîtez des emballages recyclables faits en différentes matières pour gagner de la place, cela perturbe la chaîne du tri. En arrivant au centre de tri, chaque déchet est scanné par une machine, chargée de trier entre carton, plastique, acier et autres bouchons de lessive. S’ils sont emboîtés les uns dans les autres, la machine ne peut plus les distinguer et risque de faire des erreurs d’aiguillage !

Sur le tri du papier

Puis-je laisser la fenêtre en plastique de mes enveloppes avant de les jeter dans la colonne à papier ?

Oui ! Mais si vous prenez le temps de les enlever cela facilitera le processus de nettoyage.

Tous les papiers peuvent-ils aller dans la colonne à papier ? (Post-it, brouillons, papier glacé, cadeau, ...etc.)

Par définition, tous les papiers, quel que soit la taille, la forme, ou le type de traitement du papier, peuvent être recyclés. Il existe néanmoins des papiers non recyclables : étiquettes autocollantes, papier thermique pour fax, papier autocopiant, le papier plastifié, les mouchoirs en papier, les langes jetables, la vaisselle jetable, les papiers alimentaires et tous les papiers gras ou souillés.

Doit-on enlever le film plastique enveloppant les magazines avant de les jeter au Point Tri ?

Oui ! Pour permettre son recyclage le papier doit être trempé dans un bain pour séparer les fibres qui le composent. Il faut donc enlever le film plastique qui, de plus, ne sera pas recyclé.

Sur le tri du verre

Tous les objets en verre peuvent-ils aller dans la colonne à verre ?

Non ! Il existe différents types de verre et seul le verre d’Emballage est recyclable : les bouteilles, les bocaux, les pots, les flacons (parfum). Attention de ne pas déposer :
  • les faux amis tels que la faïence, la porcelaine, le grès, le carrelage, ces matériaux ne fondent pas !
  • les verres spéciaux : assiettes en verre, verres à boire, vases, lunettes, vitres, miroirs, ampoules. Leur composition étant différente, ils ne sont pas recyclables avec le verre d’emballage !

Que faire de mes bouchons sur les emballages en verre ? (liège, métal, plastique)

Il faut penser à ôter les bouchons sur les emballages en verre avant de les jeter dans la colonne à verre. En effet, n’étant pas de la même matière ces derniers se recyclent différemment voire pas du tout.
  • Bouchon en liège et en plastique : ces bouchons ne seront pas recyclés. Avant d’apporter vos emballages en verre au Point Tri, jetez ces bouchons dans vote bac gris.
  • Bouchon en métal : vous pouvez déposer ces bouchons dans la colonne à emballage avec les autres emballages métalliques. Ils seront ainsi recyclés.

Sur le tri des biodéchets

Que sont les biodéchets ?

Les biodéchets sont les déchets fermentescibles, provenant du règne végétal ou animal. Voici une liste (non exhaustive) des biodéchets produits par un ménage : les épluchures de fruits et de légumes, les restes de repas, les sachets de thé, le marc de café (avec filtre), les coquilles d’œufs, le papier essuie-tout, les serviettes en papier, les petits déchets verts. Ils sont à jeter dans le bac vert ou dans un composteur. Attention, ne pas déposer dans le bac vert (ou votre composteur) les coquilles de moules ou d’huîtres, litière d’animaux les déchets verts de jardin volumineux.

Peut-on jeter ses déchets de jardin dans le bac vert ?

Les déchets de jardin sont plus communément appelés « Déchets verts ». Votre bac vert n’est pas destiné à accueillir ces déchets. Seuls les « petits déchets verts » sont acceptés : petites tailles, fleurs fanées… En effet, la collecte des biodéchets en bacs de 80 litres n’est pas dimensionnée pour assurer la collecte des déchets verts qui sont produits en beaucoup plus grande quantité. Pour éliminer vos déchets verts, un réseau de déchèteries est à votre disposition.

J’ai remarqué quelques odeurs et moucherons dans mon bac vert. Que faire pour y remédier?

Durant les fortes chaleurs estivales il est possible que certaines odeurs ou insectes apparaissent dans votre bac vert. Pour y remédier, il vous suffit d’envelopper vos biodéchets dans du papier journal et/ou dans un sac biodégradable. Adopter cette technique toute l’année rendra votre geste de tri et le travail du service de collecte plus agréable et vous permettra de garder votre bac propre. Toutefois, attention de ne pas utiliser des sacs plastiques dans le bac vert car ils ne se compostent pas et complique le processus de compostage sur la plateforme du SCH.

Puis-je utiliser des sacs plastiques pour envelopper mes biodéchets ?

Non, il ne faut pas utiliser des sacs plastiques dans le bac vert car ils ne se compostent pas et complique le processus de compostage sur la plateforme du SCH. Toutefois pour garder votre bac propre et rendre votre geste de tri plus agréable, vous pouvez envelopper vos biodéchets dans un papier journal et/ou dans un sac compostable.

Peut-on jeter les excréments des animaux domestiques dans le bac vert ?

Non ! Pour des problèmes d’hygiène et pour garantir la qualité du compost produit, les excréments ne sont pas admis dans le bac vert. Vous devez les éliminer dans votre bac gris.

J’ai constaté que les équipes de collecte collectaient certains bacs verts lors de la collecte des bacs gris ? Est-ce que tout est mélangé après notre tri ?

Non, si les équipes collectent certains bacs verts lors de la collecte des bacs gris, c’est que les erreurs de tri sont trop importantes pour garantir la qualité du compost produit. Ces déchets s’apparentent donc à des ordures ménagères résiduelles et rejoignent ceux collectés dans les bacs gris.

Sur le tri des déchets spécifiques

Que faire de mes médicaments lorsque mon traitement est terminé ?

Lorsque votre traitement est terminé et qu’il vous reste des médicaments, ou bien que vos médicaments sont périmés, vous devez les ramener chez votre pharmacien. En effet, l’éco-organisme Cyclamed a pour mission de collecter et valoriser les Médicaments Non Utilisés (MNU) à usage humain, périmés ou non, rapportés par les patients dans les pharmacies (comprimés, gélules, sirops, pommades…). Toutefois, n’oubliez pas trier les emballages de vos médicaments en les déposant dans la colonne à emballage.

Que faire de mes Déchets d’Activité de Soins à Risque Infectieux ?

Dans le cadre de l’adoption de la loi Grenelle 2, l’article 4211-2-1 du code de la santé publique précise les obligations des pharmaciens quant à la prise en charge des DASRI. « En l'absence de dispositif de collecte de proximité spécifique, les officines de pharmacies, les pharmacies à usage intérieur et les laboratoires de biologie médicale sont tenus de collecter gratuitement les déchets d'activités de soins à risque infectieux perforants produits par les patients en auto-traitement, apportés par les particuliers qui les détiennent. »

Que faire de pneus usagés ?

Les déchets de pneumatiques, bien que classés comme des déchets non dangereux, représentent un danger pour l'environnement et la santé publique en cas d'incendies (émissions de gaz toxiques) ou de dépôts sauvages. Il est interdit de mettre des pneumatiques en décharge, de les abandonner dans le milieu naturel ou de les brûler. La gestion de ces déchets est encadrée depuis 2003 sur la base du principe de responsabilité élargie des producteurs (REP) : les fabricants ou distributeurs, qui mettent sur le marché des produits générant des déchets, doivent prendre en charge, notamment financièrement, la gestion de ces déchets. En clair, vous devez déposer vos pneus usagés dans un garage ou dans un centre auto.

Que faire de mes déchets électroniques ?

Pour les déchets électriques, le SCH privilégie le principe de la responsabilité élargie du producteur qui vous permet de rapporter votre appareil usager chez votre revendeur. Il s’agit de la règle du 1 pour 1. En effet, au moment de l’achat d’un matériel neuf vous payez une « éco-taxe ». Cette taxe permet de financer la collecte des anciens appareils auprès des revendeurs ainsi que le traitement de ces derniers. Si vous éliminez un appareil défectueux sans le remplacer, certains revendeurs reprendront vos appareils au-delà de la règle du 1 pour 1. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez ramener votre ancien appareil dans les déchèteries.

Que faire de mes lampes et ampoules ?

Il en existe deux catégories. Les lampes fluorescentes et les ampoules basse consommation (tubes néons, lampes basse consommation, lampes techniques UV, vidéo projection…) qui contiennent du mercure. Celles-ci doivent être recyclées. Lorsqu’elles sont usagées, vous devez les rapporter chez votre vendeur. Les autres, les ampoules à incandescence et les lampes halogènes à filament, doivent être jetées avec les déchets ménagers classiques. Elles ne peuvent pas faire l’objet d’un traitement dédié, il ne faut pas les déposer dans la colonne à verre.

Que faire de mes gravats : en petite quantité ? en grande quantité ?

Pour des quantités inférieures à 1 m3 vous pouvez vous rendre dans les déchetteries du territoire. Pour les quantités plus importantes, vous devez vous rendre en déchèteries Gros Véhicules. Les apports seront facturés selon la grille des Tarifs de dépôts d’inertes.

Que faire de mes piles usagées ?

Vous devez ramener vos piles et accumulateurs usagés chez vos revendeurs. En effet, depuis le 1er janvier 2001, la collecte des piles et accumulateurs est obligatoire. Les vendeurs et distributeurs doivent accepter de les reprendre. Pour ce faire, des points de collecte sont installés chez les distributeurs ; les fabricants sont tenus d’assurer leur recyclage.

Les Points tri

Qu’est-ce qu’un point tri ?

Pour le tri du verre, du papier et des emballages ménagers, des points tri sont à votre disposition en différents points de votre commune. Ils regroupent trois conteneurs spécifiques : la colonne à verre, la colonne à papier et la colonne à emballages ménagers recyclables. Pour connaître le point tri le plus proche de votre domicile, consultez les adresses des points tri.

Où se trouve le point tri le plus proche de chez moi ?

Pour trouver le point tri le plus proche de chez vous, vous pouvez consultez notre carte interactive. > lien vers la carte

Mon point tri est plein. Que faire ?

Si, malgré le vidage fréquent des colonnes de tri par nos équipes, une des colonnes de votre point tri est pleine, n’hésitez pas à nous contacter par mail ou au 04 67 88 18 46. Pensez à bien préciser l’adresse du point tri et le type de colonne (Emballages, papier ou verre).

Des déchets se trouvent au pied de mon point tri. Que faire ?

Déposer des déchets ou un sac poubelles au pied de la colonne est interdit par la loi car c’est considéré comme un dépôt sauvage (passible d’une amende de 450 €, allant jusqu’à 1 500€ avec l’utilisation d’un véhicule). Si la colonne près de chez vous est victime de dépôt sauvage, votre commune procédera à l’évacuation des déchets. C’est en effet les communes qui sont chargées du nettoiement des rues. Le saviez-vous ? On parle de nettoiement des rues et non de nettoyage ! « Nettoiement est employé principalement dans le vocabulaire administratif pour désigner l'ensemble des opérations par lesquelles on nettoie l'espace public : nettoiement des rues, des plages ; les services du nettoiement du port. Nettoyage désigne de manière plus large l'action de nettoyer (et inclut donc l'idée de nettoiement). » source : www.larousse.fr

Les déchèteries

Où trouver la déchèterie la plus proche ?

Faut-il s’inscrire pour avoir accès aux déchèteries ?

Non, pas besoin de s’inscrire pour accéder aux déchèteries classiques. En revanche, pour les Déchèteries Gros Véhicules, il vous faudra présenter des documents. Plus d’informations sur la page des déchèteries.

Quelles sont les horaires d’ouverture des déchèteries ?

Les jours et horaires varient en fonction des déchèteries. Merci de consulter la page sur les déchèteries.

Je suis un professionnel. Dans quelle déchèterie aller ?

Quels déchets sont acceptés en déchèterie ?

Pour connaître les déchets acceptés en déchèteries, merci de consulter notre guide du tri, mis à jour régulièrement. Attention, certaines déchèteries sont équipées de portique pour limiter la hauteur des véhicules à 2m. Vous pouvez vérifier quelle déchèterie est accessible ici.

Comment me débarrasser de mes déchets avec de l’amiante ?

Si vous avez des déchets amiantés à jeter, merci de contacter le SCH pour connaître la procédure à suivre. Dans tous les cas, ne vous déplacez pas en déchèterie avec vos déchets amiantés.

Que faire si j’ai du mobilier ou des objets encore en bon état ?

Pensez au réemploi ! Plusieurs solutions s’offrent à vous : la plupart des déchèteries ont un espace réservé pour les objets et le mobilier en bon état, réutilisables. Ils sont collectés par la Ressourcerie Coeur d’Hérault (association d’insertion). Vous pouvez également déposer vos dons directement auprès de nos partenaires : la Ressourcerie Coeur d’Hérault à St André de Sangonis ou le Recyclage Lodévois à Lodève.

La collecte et l’équipement en bac

A qui m’adresser pour demander mes bacs de poubelle ?

Les habitants de la Communauté de Communes de la Vallée de l’Hérault doivent contacter le service gestion des déchets ménagers de la Communauté de Communes de la Vallée de l’Hérault. Les habitants des Communautés de Communes du Clermontais ou du Lodévois et Larzac doivent faire leurs demandes de bacs auprès du Syndicat Centre Hérault. Consulter les modalités pratiques pour :

Je viens d’emménager, il n’y a pas de poubelles dans mon nouveau logement, que dois-je faire ?

Prenez contact avec le service de demande de bac qui vous en fournira dans les meilleurs délais (service gratuit).

Je déménage de mon logement, que dois-je faire de mes équipements ?

Les équipements de collecte sélective (bacs gris et vert) sont attribués au logement. Vous devez laisser vos bacs propres et en vue dans le logement pour que les futurs locataires ou propriétaires les retrouvent facilement. Merci également de nous contacter pour la mise à jour des données.

Mon bac est trop grand/trop petit, que dois-je faire ?

La taille du bac est déterminée par certains critères (notamment le nombre de personnes dans le foyer ) mais prend surtout en compte la bonne qualité du tri des déchets (par exemple, si vous ne triez pas vos déchets, votre bac sera forcément trop petit!). Si, malgré le tri, vos difficultés persistent, prenez contact avec le service de demande de bac pour faire le point sur votre situation et analyser pourquoi la taille du bac n’est pas suffisant.

Mon bac est cassé ou a disparu, que dois-je faire ?

Durant la collecte, il arrive que des éléments du bac soient abîmés (couvercle, roues…) ou que le bac tombe dans le camion. Il vous suffit de prendre contact avec le service de demande de bac qui procédera à un remplacement de bac (ou réparation le cas échéant).

Mon bac poubelle n’a pas été collecté, que faire ?

Si votre bac n’est pas vidé après le passage du service de collecte, il vous faut prendre contact avec le service de collecte de la communauté de communes dont vous dépendez pour en connaître les raisons. C’est elle qui a en charge de la collecte des bacs individuels.

Quel jour dois-je sortir mes bacs ?

Pour connaître le jour de collecte correspondant à votre adresse, renseignez-vous auprès de votre communauté de communes. Pour savoir de quelle communauté de communes je dépends ? Il vous faut sortir votre bac la veille au soir du jour de collecte. Ce dernier sera collecté dans la matinée suivante. Les équipes de collecte commencent généralement leur tournée à 4 heures du matin pour finir vers 11h. Si vous observez un problème de collecte de votre bac (bac non collecté), contactez le service de collecte de la communauté de communes dont vous dépendez.

Les sacs posés à côté du bac seront-ils collectés ?

Les sacs posés par terre à côté du bac ne seront pas collectés. Les agents de collecte n’ont pas le droit de les ramasser, pour leur santé. En effet, il faut penser qu’ils répètent le même geste des centaines de fois dans la matinée. Se pencher jusqu’au sol pour cela aussi fréquemment déclencherait des douleurs de dos. Attention également aux animaux errants (chien, chat, sanglier…) qui déchirent les sacs poubelles et dispersent les déchets dans la rue !

Dois-je rentrer mon bac après le passage du service de collecte ou puis-je le laisser dehors dans la rue ?

Après le passage du service de collecte il est impératif de rentrer votre bac dans les 24 heures pour qu’il n’encombre pas la voie publique. De plus, vous êtes responsable de vos équipements ! Rentrer votre bac rapidement vous évitera qu’il ne disparaisse ou qu’il soit rempli de déchets par d’autres personnes. Alors prenez de bonnes habitudes, rentrez votre bac !

A quoi sert le bac vert ?

Le bac vert a été mis en place pour permettre aux habitants de trier leurs biodéchets qui seront valorisés en compost sur la plateforme de compostage du SCH, à Aspiran. L’objectif est d’éviter que ces biodéchets, valorisables, se retrouvent dans le bac gris (déchets non recyclables), et donc soient enfouis sur l’ISDND. Pour savoir ce qu’est un biodéchet, consultez la question suivante.

Qu’est-ce qu’un biodéchet ?

Les biodéchets sont les déchets organiques de la maison. Ils sont fermentescibles et se dégradent naturellement. Nous pouvons les classer en trois catégories.
  • Les déchets de cuisine, c’est-à-dire les restes de repas, les épluchures de fruits et de légumes, les coquilles d’œufs...
  • Les autres déchets organiques comme les sachets de thé, le marc de café avec filtre, les infusettes, les serviettes en papier, les essuie-tout...
  • Les petits déchets de jardin tels que les fleurs fanées, les feuilles mortes, les tontes…

Dois-je mettre mes biodéchets en vrac dans le bac vert ?

Non, ne mettez pas vos biodéchets en vrac dans le bac vert. Ils colleraient au fond du bac (pas pratique à nettoyer !) et de plus, au moment de la collecte, ils pourraient tomber à côté de la benne. En revanche, pour les emballer, n’utilisez SURTOUT PAS de sacs plastiques ! Il est recommandé d’envelopper ses biodéchets dans du papier journal, un sac en papier ou d’utiliser un sac compostable (avec la norme OK Compost).

Est-il possible de brûler ses déchets (végétaux et cartons) ?

Non, le brûlage à l’air libre des ordures ménagères est interdit en application de l’article 84 du règlement sanitaire départemental (RSD) approuvé par arrêté préfectoral du 9 mai 1979. Les déchets verts (taille de haies, tontes de pelouses, feuilles mortes, résidus du potager, …) sont assimilés à des ordures ménagères en application de la loi du 3 août 2009 de mise en œuvre du Grenelle de l’environnement. Cette interdiction vaut pour les particuliers, les établissements publics et les entreprises du paysage. Pourquoi est-ce interdit ? Le RSD interdit l’incinération ou le brûlage de tous types de déchets pour des motifs d’environnement et de qualité de l’air. La pollution de l’air aux particules fines engendrée par ces pratiques peut amplifier gravement les risques respiratoires des personnes fragiles. Alors que faire des déchets verts ? Considérés comme des déchets ménagers, les déchets verts peuvent être : compostés ; broyés et/ou évacués en déchèterie. Et si la règlementation n'est pas respectée ? Les contrevenants encourent une contravention de 450 €. Il existe des dérogations pour les particuliers soumis aux Obligations Légales de Débroussaillement (OLD), et les professionnels agriculteurs et forestier. Source : www.herault.gouv.fr

J’ai beaucoup de déchets de jardin. Puis-je avoir un bac vert plus grand ?

Non, ce n’est pas possible d’avoir un bac vert plus grand. Le bac vert n’a pas été mis en place pour les déchets de jardin mais pour le tri des biodéchets (déchets biodégradables de la cuisine) et les petits déchets verts (feuilles, tonte, dans la limite du volume du bac). Pour les déchets de jardin volumineux, rendez vous en déchèterie.

Les produits du SCH

Quels sont les produits vendus par le SCH ?

Le SCH vend du compost utilisable en agriculture biologique et du bois de paillage, issus des bacs verts collectés sur le territoire et des déchets verts collectés en déchèterie. Le SCH vend également de la terre criblée amendée et des matériaux recyclés issus des gravats jetés en déchèteries, puis valorisés. Pour en savoir plus, rendez-vous sur la page Nos Produits à la vente.

Quels sont les tarifs ?

Les tarifs sont consultables à la page Nos produits à la vente.

Le compost du SCH est-il utilisable en agriculture biologique ?

Oui, le compost produit à la plateforme de compostage d’Aspiran est certifié matière fertilisante utilisable en agriculture biologique conformément à l’annexe II-A du règlement CEE N°2092/91, depuis 2006. L’organisme certificateur, Qualité France, procède à 2 audits et 2 analyses par an de manière aléatoire.

A quoi sert le bois de paillage ?

Etalé au pied des arbustes, des arbres et plantations, le bois de paillage :
  • maintient l’humidité et permet des économies d’eau
  • limite les adventices (les mauvaises herbes) et évite le désherbage
  • améliore la vigueur des plantes en apportant dans la durée de la matière organique au sol et en attirant de nombreux micro-organismes bénéfiques
  • protège les plantes du gel

Est-il possible de se faire livrer ?

Oui, la livraison est possible pour les grandes quantités. Consultez la page Nos produits à la vente pour plus d’infos.

Vendez-vous aussi des matériaux pour les chantiers ?

Oui, le SCH vend également de la terre criblée amendée et des matériaux recyclés issus des gravats jetés en déchèteries, puis valorisés. Consultez la page Nos produits à la vente pour plus d’infos.

S’initier au compostage

Qu’est-ce que le compostage ?

Le compostage est un procédé de transformation de matières fermentescibles, très utilisé en particulier en milieu agricole. En effet, le résultat du compostage (compost) permet d’amender les sols en améliorant leur structure et leur fertilité. (source : ADEME) En savoir plus sur le compostage.

Pourquoi composter ?

Près de 30% de nos ordures ménagères sont compostables, soit environ 100 kg par an et par habitant. Composter, c’est réduire sa production de déchets et faire un geste pour l’environnement ! Le compost est également une véritable mine d’or pour le jardin ! C’est un amendement naturel et gratuit qui a de multiples vertus : amélioration de la structure du sol, meilleure rétention de l’eau, enrichissement du sol en matière organique et libération progressive des éléments nutritifs. En savoir plus sur les composteurs partagés.

Le composteur que vous fournissez est-il payant ?

Non, le composteur fourni par les communautés de communes est mis à disposition gratuitement, au même titre que les autres équipements de tri (bac gris/ bac vert). Les modèles diffèrent en fonction des communautés de communes. Renseignez-vous auprès du service de demande de bacs.

Où installer mon composteur ?

Il doit être posé en extérieur, directement en contact avec le sol, sur une surface plane et de préférence à l’ombre. Pensez à désherber et ameublir la terre pour faciliter la circulation des organismes entre la terre et les matières en décomposition.

Puis-je mettre les sacs compostables dans mon composteur ?

Non, ne mettez pas les sacs compostables dans votre composteur individuel, ni dans le composteur partagé. Les sacs compostables sont conçus pour se décomposer en plateforme de compostage de type industrielle (comme celle du SCH à Aspiran) où la température monte beaucoup plus haut que dans les composteurs individuels (près de 80°C). Dans votre composteur individuel, la décomposition du sac sera beaucoup plus longue.

Je souhaiterais commencer un compost dans mon jardin mais j’ai peur que ça sente mauvais.

Un compost bien géré ne sent pas mauvais. Les odeurs désagréables sont produites par un manque d'aération ou un excès de matières azotées. Si le tas se compacte, les bactéries qui prolifèrent dans ce milieu anaérobie (sans air) produisent une odeur d'oeuf pourri. Les remèdes à ce problème : ajoutez des déchets secs et carbonés (broyat, sciure de bois, carton, paille, essuie-tout, branchettes) et mélangez fortement.

Est-ce que les agrumes (peaux d’orange, …) se compostent ?

La rumeur dit qu’il ne faut pas mettre les agrumes dans le composteur car ils ne se compostent pas, c’est trop acide, etc... Nous pensons que c’est faux. Il faut juste garder à l’esprit que toutes les matières ne se compostent pas aussi vite les unes que les autres. L’épaisseur ou les composés chimiques compliqueront peut-être un peu le travail des bactéries mais n’empêcheront pas les champignons de commencer à décomposer la peau pour que les bactéries puissent commencer leur travail par la suite.

Comment savoir si mon compost est prêt à être utilisé dans mon jardin ?

Un compost mûr (âgé de 6 à 9 mois) se caractérise par sa couleur sombre, son agréable odeur de terre de forêt et sa structure grumeleuse. Sa texture est fine et friable. Dès 3 mois, le compost peut être utilisé comme paillage.

J’ai entendu dire qu’il existait des composteurs partagés. Qu’est-ce que c’est ?

Le compostage partagé, ce sont toutes les opérations de compostage de proximité (pied d'immeuble, quartier, village) dans lesquelles les habitants prennent en charge tout ou partie de l'installation et de la gestion de leur site. (source : ADEME). Composter sur un site collectif, c’est aussi rencontrer ses voisins autour d’une action citoyenne et contribuer à une vie de quartier responsable et conviviale. En savoir plus sur les composteurs partagés.

Où trouver une aire de compostage partagée ?

Pour savoir où se trouvent nos aires de compostage partagées, consultez la carte interactive. Avant de vous y rendre, merci de consulter le mode d’emploi des ces aires.

Je souhaiterais faire installer une aire de compostage partagée dans ma commune/mon quartier. Comment faire ?

N’hésitez pas à contacter le service Animation territoriale et Communication pour discuter de votre projet. > lien vers formulaire de contact. En savoir plus sur les aires de compostage partagées.

Réduire mes déchets

J’organise un évènement (d’une association ou personnel). Comment faire pour réduire mes déchets ?

Pour chaque évènement, on peut agir pour réduire simplement sa production de déchets tout en faisant des économies avec notamment la buvette (avec des gobelets réutilisables par exemple), les achats et la communication. Pour connaître les détails pratiques pour organiser un éco-évènement, rendez-vous sur la page dédiée.

Prêtez vous des gobelets réutilisables ?

Oui, le SCH propose un service de prêt de gobelets et de vaisselle réutilisables. Pour connaître les modalités de prêt, rendez-vous sur la page Organiser un éco-évènement.

Où trouver un autocollant Stop Pub pour ma boîte aux lettres ?

Coller un Stop Pub sur sa boîte aux lettres permet d’éviter les publicités papier non désirées qui représentent en moyenne 12 kg par an et par habitant. Pour connaître les adresses des point relais, rendez-vous sur la page Stop Pub.

On parle de Zéro Déchet. Mais ce n’est pas possible de ne produire aucun déchet !

Bien sûr le zéro déchet paraît utopique, mais nous pouvons tous faire des efforts pour s’en rapprocher. Il s’agit davantage d’une prise de conscience, d’une évolution dans son mode de vie. De manière générale, l’objectif zéro déchet à la maison est souvent un point de départ vers la découverte d’autres pratiques écologiques. Pour en savoir plus sur « l’esprit Zéro Déchet ».

Je souhaiterais commencer une démarche Zéro Déchet chez moi. Comment m’y prendre ?

S’engager dans une démarche Zéro Déchet commence généralement par une prise de conscience et l’envie de changer les choses. Dans tous les cas, réduire ses déchets est une démarche qui se fait sur le long terme. Changer ses habitudes se fait petit à petit. Les maitres mots sont : Patience, persévérance et bienveillance (envers soi-même et les autres) ! « Par quoi commencer ? » La question revient souvent. Rendez-vous sur la page Adopter l’esprit Zéro déchet pour en savoir plus.

Je souhaiterais donner plutôt que jeter. Comment faire ?

Vous avez du mobilier ou des objets en bon état, réutilisables. Pensez au réemploi ! Plusieurs solutions s’offrent à vous : la plupart des déchèteries ont un espace réservé pour les objets et le mobilier en bon état, réutilisables. Ils sont collectés par la Ressourcerie Coeur d’Hérault (association d’insertion). Vous pouvez également déposer vos dons directement auprès de nos partenaires : la Ressourcerie Coeur d’Hérault à St André de Sangonis ou le Recyclage Lodévois à Lodève. > lien vers pages Les Acteurs locaux. Selon l’état des objets, il est aussi possible de se tourner vers la vente entre particuliers via des sites internet dédiés ou lors de vides greniers ou vers le don à des associations caritatives.

Recevez l’actualité
Du syndicat
centre hérault

S’inscrire à la newsletter