L’installation de stockage des déchets non dangereux

Située sur la commune de Soumont (34), près de Lodève, l’Installation de Stockage des Déchets Non Dangereux (ISDND) est destinée à stocker par enfouissement les déchets dits « ultimes », c’est-à-dire les déchets qui ne peuvent plus être valorisés dans les conditions techniques et économiques du moment.
Seuls sont admis sur le site en vue de leur stockage, les déchets non dangereux et les déchets d’activités économiques en provenance du territoire du SCH.
Vue aérienne de l’ISDND
Vue aérienne de l’ISDND

UN SITE RÉGLEMENTÉ ET CONTRÔLÉ

L’Installation de Stockage des Déchets Non Dangereux (ISDND) géré par le SCH n’a plus rien à voir avec les anciennes décharges communales. D’importants investissements ont été réalisés pour veiller au respect des nouvelles réglementations. L’ISDND est une Installation Classée Pour l’Environnement (ICPE), installation strictement réglementée, qui répond à l’arrêté préfectoral 2009-I-1613 B daté du 30 juin 2009 et complété par l’arrêté 2012-I-2662 daté du 19 décembre 2012. Les ICPE font l'objet de contrôles réguliers, qui visent à vérifier que ces installations sont exploitées conformément aux prescriptions (par exemple, respect de la quantité maximum de déchets entrants autorisés, des valeurs limites d’émissions de polluants,etc.). L’exploitation de l’ISDND est encadrée par la réglementation sur les Installations Classées Pour l’Environnement. Celle-ci prévoit : - Le contrôle des déchets entrants - L’aménagement de casiers, dans lesquels les déchets sont déposés et rapidement compactés pour limiter les envols. - La couverture du fond des casiers par une géomembrane étanche. - La mise en place d’un système de captage des biogaz et de récupération des lixiviats (jus issus des déchets) en vue de les traiter. - L’intégration paysagère du site : végétalisation des casiers au fur et à mesure de leur exploitation. Afin de renforcer les mesures environnementales réglementaires et d’optimiser les coûts de fonctionnement de l’ISDND, le Syndicat Centre Hérault s’est engagé dans une démarche qualité. Depuis le 16 juin 2008, la gestion et l’exploitation de l’ISDND de Soumont sont certifiées conformes à la norme ISO 14 001. Une fois son exploitation terminée, l’ISDND continuera à être contrôlée et suivie par le SCH pendant au minimum trente ans, pour gérer les émissions de lixiviats et de biogaz afin d’en maîtriser les impacts sur l’air et sur les eaux souterraines et superficielles.

QUELS DECHETS SONT CONCERNES ?

Vidage d’un camion poubelle sur l’ISDND
Vidage d’un camion poubelle sur l’ISDND
Conformément à la réglementation, l’ISDND accepte uniquement les déchets ultimes. Il s’agit de : • les Ordures Ménagères Résiduelles : déchets des ménages restant après la collecte sélective et collectés dans les bacs gris • les déchets non recyclables : encombrants collectés en déchèterie, ne pouvant faire l’objet d’une valorisation - les déchets industriels banals : déchets des activités économiques non dangereux et non inertes - les refus du centre de tri - les refus de criblage de la plateforme de compostage et du site d’inertes Les déchets non admis sont ceux décrits dans l’arrêté préfectoral en vigueur  : • déchets dangereux (déchets toxiques, explosifs, facilement inflammable, etc.), déchets d’amiante, déchets radioactifs, déchets polluants • déchets non refroidis ; • déchets d'activités de soins et assimilés à risques infectieux ; • déchets d'emballages • déchets liquides ou dont la siccité est inférieure à 30 % ; • pneumatiques usagés hormis ceux utilisés pour l’exploitation • déchets d’équipements électriques et électroniques. (liste non exhaustive)  

LE FONCTIONNEMENT DE L’ISDND

Schéma de l’ISDND
Schéma de l’ISDND
Chaque camion entrant sur le site est pesé et identifié afin d’assurer la traçabilité des dépôts. Il vide ses déchets dans le casier en fonctionnement qui sont ensuite écrasés par le compacteur « pied de mouton », pour gagner en place et assurer une stabilité au tas. Au fond des casiers sont disposés deux types de drains : - un consacré au captage des eaux de pluies, des lixiviats (jus issus de la décomposition des déchets). Ces eaux sont captées et acheminées jusqu’au grand bassin de lixiviats à l’entrée du site, où elles seront traitées grâce à une station d’épuration. Les concentrâts et boues de la station sont traités et séchés via le réseau de chaleur alimenté par la chaudière biogaz. - D’autres types de drains sont installés au milieu des tas, au fur et à mesure de l’élévation du niveau afin de capter les biogaz. Le traitement des biogaz est effectué grâce à un réseau de drains et de puits alimentant la chaudière biogaz. En cas de panne de la chaudière, une torchère permet de brûler les biogaz. Cette combustion a la faculté de transformer le méthane, gaz à haut effet de serre, en CO², gaz environ 25 fois moins polluant que le méthane. En ceinture du site, les caniveaux vont permettre de récupérer les eaux de pluies qui sont ainsi captées, stockées, analysées et rejetées dans le milieu. Ce système permet de les traiter si besoin.
ISDND vue d’ensemble
ISDND vue d’ensemble

À lire aussi …

Comment trier ?

À lire aussi …

L’avenir de vos déchets

Recevez l’actualité
Du syndicat
centre hérault

S’inscrire à la newsletter