Se responsabiliser

Pour réduire les déchets collectés dans les bacs gris, une solution est envisagée sur notre territoire : payer en fonction de notre production de déchets. C’est la tarification incitative.
La tarification incitative permet d’appliquer le principe pollueur-payeur et de maîtriser les coûts liés à la gestion des déchets. Les retours d’expérience montrent, qu’avec ce type de mesure, nous pouvons diviser par deux les quantités de déchets collectés dans les bacs gris.

LES CITOYENS

Actuellement, sur le territoire, les 3 Communautés de communes fonctionnent avec la Taxe d’Enlèvement des Ordures Ménagères (TEOM) pour le financement du service public de gestion des déchets. Mais, la TEOM ne tenant pas compte du service rendu, les élus envisagent de la remplacer par un système de redevance où chacun paie en fonction de sa production de déchets. Ainsi, avec ce système, le bac gris, pucé, serait identifié lors de chaque collecte. La facture serait alors calculée en fonction de la quantité de déchets produits dans l’année.
Schéma d’une facture après instauration de la tarification incitative
La tarification incitative permet d’appliquer le principe pollueur-payeur et de maîtriser les coûts liés à la gestion des déchets.

LES ACTEURS ECONOMIQUES

Dans un premier temps, il est prévu de mettre en place une redevance spéciale pour les acteurs économiques afin de rééquilibrer la participation des entreprises au coût réel annuel de la collecte et du traitement des déchets.

Le dépliant de la stratégie ZDZG du Syndicat Centre Hérault

À lire aussi …

Donner de la valeur à nos déchets

Adoptez l’Esprit Zéro Déchet

LE SAVIEZ-VOUS ?

40%

C’est le pourcentage d’augmentation de la collecte des déchets recyclables qui peut être atteint lorsque l’on met en place la tarification incitative, selon l’ADEME.

Le guide du tri

Télécharger
Visionner

Recevez l’actualité
Du syndicat
centre hérault

S’inscrire à la newsletter